Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum
 
S’enregistrer
 
Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
 
Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum -> Recherches -> Politique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Al
Penseur
Penseur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2010
Messages: 24
Localisation: Paris
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 23:07 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

La Deep ecology, les Décroissants, les Verts, etc. ne veulent pas que le climat change.


Pourtant, il a changé. Si l'on en croit la théorie selon laquelle la planète a été dominée par différentes espèces (animaux de type pré-reptiliens, dinosaures, et enfin hommes), l'on constate que chaque espèce dominante a vécu dans un contexte climatique bien particulier.
Si tous les écolos avaient vécu à l'époque des pré-reptiliens, ils auraient empêché que les volcans ne crachent tant de gaz à effet de serre et que les océans ne diffusent tant de méthane, afin de préserver la "nature".
Si les écologistes avaient vécu à l'époque des dinosaures, ils auraient limité la reproduction des mammifères (ces petits salaupiauds dérangeaient l'équilibre de la hiérarchie animale) et auraient tout fait pour limiter les conséquences de la catastrophe venue du ciel sous forme d'astéroïde.
Et maintenant, les écologistes veulent à tout prix sauver le monde tel qu'il est, comme si un ordre devait être préservé. Or préserver passe par une action "régénératrice" de l'environnement, ce qui implique que l'on vienne en aide à la "nature", ce qui est donc anti-naturel.
Que feront-ils quand, dans quelques centaines d'années, la plaque tectonique africaine poussera et se posera sur la plaque eurasiatique ? Voudront-ils préserver des chênes et des bouleaux à tout prix dans un jardin de Versailles qui sera devenue une oasis en plein désert du Bassin parisien ?


L'écologisme - et non pas l'écologie, ça c'est une affaire de vrais scientifiques - est donc cette idéologie qui veut maîtriser la nature pour sauver une nature pourtant en perpétuel mouvement. La nature - ou la vie - n'a pas besoin qu'on lui vienne en aide. Quand les premiers micro-organismes de la planète ont été pris dans l'enfer des volcans, ils ont su se perpétuer à l'intérieur de couches terrestres dont la température avoisinait 30°C. Quand les dinosaures ont crevé de froid, les mammifères ont su se faire des casse-dalle et se mettre au chaud. Quand il fera chaud en Suède et -50° en Afrique du Sud, nous irons ailleurs, nous nous adapterons. Ou pas, ça on s'en fout. L'idée c'est surtout que les écologistes veulent arrêter ce mouvement. Ils parlent de "dérèglement climatique", mais existe-t-il seulement un climat ? Le "climat" n'est qu'une tendance équilibrée plus ou moins longue de températures et de précipitations de diverses formes dans les régions du globe ; à chaque instant, cette tendance change, pour au bout d'une longue période - comptez en milliers d'années - instituer une nouvelle tendance équilibrée. Ces tendances sont équilibrées parce qu'elles semblent fonctionner en système, où tout influence tout pour maintenir une cohérence climatique (l'eau évaporée dans un désert rejoint une région humide, les oiseaux migrent selon les températures et la raréfaction de la nourriture, etc.). 


Les écologistes ne comprennent pas que le climat n'est pas stable, ils n'acceptent pas que cela soit une réalité changeante. Ils ont peur du GRAND DEREGLEMENT, de la DISPARITION DES ESPECES, du CATACLYSME, des REFUGIES CLIMATIQUES, etc. Finalement on dit que la Droite nationaliste et xénophobe a toujours un discours sécuritaire, qui effraie et place devant le choix de revenir à un moment ancien où tout était mieux. Pourtant, les écologistes semblent bien battre la Droite à ce petit jeu-là, vu qu'ils posent carrément que le monde court à sa perte.


Nouvelle mauvaise religion, ou bien stupidité collective, en tout cas l'écologisme est bien de ces espèces d'absurdités qui utilisent le registre de la mort pour nous donner un mode de vie (changement de la nourriture, changement du mode de production), nous remoraliser, nous faire adhérer à une communauté de gens qui partagent ces idées, etc. Ah mais tout cela, c'est pas ce qu'on appelle une religion ?
_______________________________________________
" - Sur la vie d'ma mère !
- Mais laisse ta mère tranquille ! "
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Mar - 23:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 00:34 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Pour aller dans ton sens, les écologistes ressemblent à s'y méprendre à une répétition de ce qu'était le communisme il y a à peu prés un siècle : action politique et sociale appuyée sur un dogme pseudo-scientifique (dois-je rappeler que les écologistes disent être soutenus par "tous les scientifiques du monde", je ferai noter aussi que les scientifiques qui osent s'opposer à l'écologie ne sont pas des scientifiques mais des méchants contrôlés par de grands groupes industriels, NB : ça, c'est ce qu'on appelle une parenthèse!), religion, annonce d'une apocalypse à venir, recherche du pouvoir (aujourd'hui par les urnes, peut-être demain par les bombes), humanité coupable.

Sont-ils conservateurs ou les prochains conservateurs? Il y a de bonne chances pour, de la même manière que les instances socialistes ont finit par soutenir à certains moment l'immobilisme, comme disait Jean Grenier dans L'Esprit d'orthodoxie :"le passage de la révolution à droite et de la conservation à gauche".
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Mathoides
Nouveau songeur
Nouveau songeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 16
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 20:11 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

En même temps l'idée de base de l'écologie ce n'est pas (selon moi!) de dire que il faut s'opposer aux changements de la nature (nécéssaires) mais bien d'éviter des changements néfastes, crées par l'homme.


Ce qui je pense "cloche" dans ta théorie c'est de supposer que ces changements induits par l'homme sont systématiquement "équivalents" aux changements naturels.
Pourtant ce n'est pas le cas je pense : déjà, les dits changements sont beaucoup plus rapides que les changements naturels, ce qui empèche la nature de trouver un "équilibre". Je comparerais la situation a un exemple thermodynamique: le contenu d'un récipient d'air "en équilibre" n'est pas figé, immobile: à l'intérieur, les atomes de gaz sont en mouvement. De même, la nature peut avoir un équilibre malgré un apparent déséquilibre à l'échelle individuelle (espèces animales ou végétales qui disparaissent, prolifèrent par ex), tout en restant globalement stable à l'échelle de milliers d'années (toujours par ex). Cela s'oppose par exemple à la destruction d'un écosystème par l'homme (oui je sais ca fait un peu nicolas hulot, larmes et bébés phoques tués dit comme ça) où on brise brutalement (et irréversiblement, pour rester dans la comparaison thermodynamique!) l' "équilibre", ce qui peut avoir des conséquences a une échelle plus grande (exemple bidon: détruire la foret d'amazonie c'est pas cool pasque c'est le poumon du monde!!)


Le cas particulier de ce que je décris c'est bien sur quand la "rupture d'équilibre" retombe directement sur la gueule de l'homme, avec par exemple la surpèche: si depuis que des gens ont eu la bonne idée de prendre des poissons dans l'eau pour les manger tout c'est bien passé (équilibre: il y a renouvellement des populations de poissons mangés par l'homme( qui bien sur eux aussi se mangent entre eux!)), mais quand la demande devient trop forte, il n'ya a plus enouvellement de la population et certaines espèces disparaissent. "Oui mais tant pis après tout c'est la nature!" Certes, mais le problème c'est qu'on ne peut plus manger de poisson (conséquence de la rupture d'équilibre : noeud du problème).




Après bien sur comme tu le dis avec l'écologie arrive l' "écologisme" : le concept, maché et digéré pour les débiles, s'impose sous une forme mutée (pour ne pas dire dégénérée), et nous voila sous le joug de daniel cohn bendhit, les ampoules basse consomation (qui éclairent moins bien, sont toxiques, dangeureuses, et ne réduisent pas notre consommation d'énergie), les yaourts bio, le solaire sponsorisé par edf,  et les taxes carbonne a la con rejetées par ceux la meme qui en se brossant les dents ferment toujours le robinet parce qu'un petit geste plus un petit geste ca en fait un gros.
Revenir en haut
Al
Penseur
Penseur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2010
Messages: 24
Localisation: Paris
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 21:24 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Bien évidemment je réduis toutes les tendances écologistes à la simple conservation d'un état antérieur sans introduire la notion d'accélération du changement par l'Homme, tu as raison. Ce que je voulais dire était plutôt que l'impact des mouvances écologistes chez le citoyen lambda était plutôt de faire croire que l'état antérieur de l'environnement était meilleur, et qu'on doit, sinon arrêter la dégradation en cours, au mieux retourner à cet état originel.


Je suis convaincu que certains arguments écologistes sont intelligents (tels que la limitation de la production et de la consommation pour la simple raison que les ressources sont limitées), mais je trouve qu'ils réduisent grandement la capacité de l'environnement à se renouveler à et à créer. Ils veulent être placés à la tête de l'immense navire Monde, et pensent pouvoir le rééquilibrer. En soi l'homme ne déséquilibre pas le climat et l'environnement, il les place dans un nouvel état, de la même manière que les fortes concentrations de méthane et de CO2 à l'époque pré-reptilienne (néologisme de ma part, je me souviens pu du vrai nom) n'étaient pas anormales (bien qu'elles aient conduit à la mort de l'espèce dominante d'alors) : elles n'étaient qu'n nouvel état de l'environnement (dans ce cas, c'est la "nature" elle-même qui s'était placée en état de déséquilibre, donc il n'y avait pas de déséquilibre, donc l'équilibre et le déséquilibre ne sont pas des notions pertinentes, il vaut mieux parler "d'état du climat et de l'environnement").
_______________________________________________
" - Sur la vie d'ma mère !
- Mais laisse ta mère tranquille ! "
Revenir en haut
Mathoides
Nouveau songeur
Nouveau songeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 16
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 22:12 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Je suis plutôt d'accord.


J'ajoute que pour les OGM si la polémique au niveau de grand public fait surtout rage au niveau sanitaire (alors qu'a priori on ne risque pas grand chose d'un pt de vue médical) les problèmes soulevés par les écologistes sont surtout:
-sociaux: en gros monsanto qui vend des graines de plantes stériles a des agriculteurs pour les forcer a en racheter chaque année, ou qui fait payer des droits aux propriétaires d'exploitations contaminées par leurs ogm (!!) c'est pas coule (un peu hors de propos ici cependant)
-au niveau de la diversité (il me manque un adjectif là): en gros le risque est que par contaminations, mutations les plantes ogm censées rester confinées dans leurs zones d'élevage se disséminent (ce qu'il est impossible d'empêcher) et boulversent l'ecosystème (disparition des autres variétés moins compétitives), pou se retrouver a terme avec beaucoup moins d'espèces. Cet argument est justement opposé a ce que tu décris, puisqu'on prend alors la défense de l'écosystème "non controlé" face à celui "asceptisé" crée par l'homme.
Et la encore on peut séparer ces deux courants: le "démagogique" (les ogm sé pa naturelle sé pa bien sa ren malad) et un courant plus "réfléchi" (considérant l'impact sur l'ecosysteme des ogm).
Revenir en haut
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 22:53 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Je suis assez d'accord avec vous deux.

Un point me semble à souligner, ce qui permettra de clarifier certaines choses : quand je discute avec des gens (oui, les gens ça pue, mais parfois on est bien obligé de leur parler ) et que je leur dis que je suis contre l'écologie, ils me parlent du fait de jeter les papiers à la poubelle et le recyclage et tous les trucs ans le genre... Ce à quoi je réponds que j'attaque non pas certaines choses qui vont de soi (on m'a appris à jeter les papiers à la poubelle des années avant que l'écologie ne gagne ses "lettres de noblesse") mais bien le dogme écologiste, qui lui est très dangereux (comme tout les dogmes). Tant qu'on ne séparera pas ces choses "qui vont de soi" du dogme des panneaux solaires et du bio-carburant on aura du souci à se faire.

Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que les anciens dogmatiques de l'ère communiste (Cohn Bendhit en est le meilleur exemple) se sont ralliés à l'écologisme...
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Tortal
Penseur
Penseur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 28
Localisation: Boulogne
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:06 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

A quand un Staline écolo!

Plus sérieusement, où places- tu la limite entre le "ça va de soi" et le dogmatique? Les mentalités évoluent ce qui signifie que ce qui semble aujourd'hui complétement con peut devenir la norme demain. Donc le "ça va de soi" peut évoluer, ce qui limite ta distinction entre les deux.
Quand aux OGM je me pose une question (je n'ai pas pris la peine de vérifier alors c'est possible que se soit faux). Tu dis que scientifiquement ce n'est pas dangereux mais on a dût penser la même chose de l'amiante un jour pour en tapisser ainsi tous les bâtiments. Donc qu'on pense pour le moment peut se révéler faux avec le temps.
_______________________________________________
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin

squiiick
Revenir en haut
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:22 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

C'est vrai, je m'excuse pour l'imprécision "cela va de soi". Ce que j'entends par là c'est ce qui va évidemment dans le sens de nos intérêts : les panneaux solaires à la surface des maisons sont utiles(ils nous font surtout gagner de l'argent, gnark, gnark!!) mais couvrir nos beaux paysages de "fermes" de panneaux solaires ou d'éolienne est ridicule et laid. c'est aussi ce qui tient du savoir vivre évident, jeter les papiers et les emballages dans la rue, ce n'est pas écologique, c'est juste propre.

En un mot ce qui tient du savoir vivre ou qui va dans notre intérêt réel.

Quand au prochain Staline écolo, il risque d'être en guerre contre le futur Mao néo-libéral et ce sera encore plus marrant de voir la prochaine Hitler féministe qui voudra exterminer tous les citoyens de sexe masculin comme impurs...
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Tortal
Penseur
Penseur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 28
Localisation: Boulogne
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:36 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Pas exterminer! seulement couper les testicules afin de récupérer le spermes pour créer de nouvelles combattantes de la liberté et de l'égalité!

Le problème  c'est que on a la choix entre les éoliennes, les panneaux solaires, les  centrales thermiques, les centrales nucléaires...
Je propose de mettre des éléments piezo électriques (en gros qui créent de l'électricité en se comprimant pour simplifier) dans toutes les chaussures. Et de forcer les membres des clubs de fitness à faire des heures supplémentaires de tapis roulant (comme les hamster!) pour produire de l'électricité.

L'autre problème c'est que apparemment ne pas cracher partout et mettre ces papiers dans la poubelle ne sont pas encore considérés comme naturels par une certaine frange (voire une frange certaine) de la population
_______________________________________________
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin
Vous devez réunir votre groupe avant d'aller plus loin

squiiick
Revenir en haut
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:46 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

On notera à quel point le procédé est inhumain.

Il existe une alternative non polluante et qui serai efficace à long terme : le moteur à hydrogène.
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Mathoides
Nouveau songeur
Nouveau songeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 16
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:47 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Sauf que les panneaux solaires coûtent preque autant d'énegie en production/entretien qu'il n'en rapportent au cours de leur fonctionnement (un paramètre qu'on ne prend pas en compte: ainsi leur fabrication peut générer de la pollution), ce ui n'en fait pas des solutions si idéales que ce qu'on pourrait penser
Et de même pour le moteur à hydrogène (enfin je n'ai pas les détails, mais il faut le considérer) vu que l'hydrogène, il faut le synthétiser...
Revenir en haut
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:56 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

il me semble que des chercheurs ont trouvé des moyens justement d'en produire en grande quantité et sans utiliser d'énergies dites fossiles : ou bien par panneaux solaires reliés avec de l'eau de mer pour faire l'électrolyse de l'eau, ou bien avec des plantes ou des algues je ne sais plus.

Mais il me semble qu'on s'éloigne du débat, à savoir l'écologie va-t-elle se muer en nouvelle conservation? A cela nous avons il me semble répondu "oui" et pour ma part j'ajoute que c'est inévitable vu sa profonde base dogmatique.
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Al
Penseur
Penseur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2010
Messages: 24
Localisation: Paris
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 00:16 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Tortal a écrit:
A quand un Staline écolo!

Plus sérieusement, où places- tu la limite entre le "ça va de soi" et le dogmatique? Les mentalités évoluent ce qui signifie que ce qui semble aujourd'hui complétement con peut devenir la norme demain. Donc le "ça va de soi" peut évoluer, ce qui limite ta distinction entre les deux.
Quand aux OGM je me pose une question (je n'ai pas pris la peine de vérifier alors c'est possible que se soit faux). Tu dis que scientifiquement ce n'est pas dangereux mais on a dût penser la même chose de l'amiante un jour pour en tapisser ainsi tous les bâtiments. Donc qu'on pense pour le moment peut se révéler faux avec le temps.




Ca me fait penser au débat français sur l'introduction de la pomme de terre. Elle ne fut autorisée à la consommation qu'en 1772, sachant qu'elle avait vécu de nombreuses tribulations (interdiction en 1748, études scientifiques et médicales, etc.) =)
Le problème de certains OGM est simplement le fait qu'ils peuvent se développer très rapidement (c'est déjà arrivé avec des plantes venus des Amériques, qui envahissent les marais, ou avec des espèces animales telles que le crapaud boeuf qui bouffe le territoire de la grenouille française) et que certains contiennent des gènes particulièrement puissants (capacité à empêcher la reproduction de la plante avec le gène Terminator, qui pourrait se transmettre aux espèces environnantes). Bref comme dans beaucoup de cas, à moins d'en autoriser certains et d'attendre 150 ans, on ne connaîtra pas vraiment leurs effets.
_______________________________________________
" - Sur la vie d'ma mère !
- Mais laisse ta mère tranquille ! "
Revenir en haut
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 00:19 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

un mot à dire : "principe de précaution"... Mais cela dans notre propos tient de la prudence scientifique élémentaire, pas de l'écologie.

Sinon, c'est assez bien observé.
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Mathoides
Nouveau songeur
Nouveau songeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 16
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 17:13 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

J'aime bien ce débat où tout le monde est d'accord et où on peut donc lire 4 fois la même chose, dite par 4 personnes différentes.
Revenir en haut
lordmagnus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2009
Messages: 339
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 19:03 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

On va pas se forcer à pas être d'accord pour mettre de l'animation ... ou peut être que si 
_______________________________________________
Time! on whose arbitrary wing
the varying hours must flag or fly,
Whose tardy winter, fleeting spring,
But drag or drive us on to die
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Justine Halflaux
Nouveau songeur
Nouveau songeur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 6
Localisation: Absent
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Sam 20 Mar - 02:28 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

J'écris une petite réponse sur l'écologie générale. Qui partira peut etre un peu dans tous les sens dsl.

J'ai quelques idées plus cadrées sur les différentes solutions écologiques proposées actuellement.

Le sujet est il juste l'écologie générale ou peut on parler un peu des perspectives politiques écologiques?

A tout bientot
Justine
_______________________________________________
Quel bonheur de se compter de nouveau parmi vous.


Dernière édition par Justine Halflaux le Sam 20 Mar - 02:38 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Justine Halflaux
Nouveau songeur
Nouveau songeur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 6
Localisation: Absent
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Sam 20 Mar - 02:33 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Je suis pas d'accord parfaitement avec tout le monde
Là tout le monde crie "ENFIN ouais hourra . . ."

Je laisse Liquidus délirer sur le communisme (on en reparle un autre jour promis)

Qq petites nuances :
Conservateurs ou non? Je répondrai plutot "non" parce que le raisonnement me semble dangereux
Exemple : Les maladies c'est naturel, se soigner c'est pas écolo on s'en fout de toute façon mourrir c'est naturel et tout (ok l'exemple, il est un peu "à l'arrach" mais dans le fond vous allez voir ce qui me semble dangereux dans la notion de "naturel" méga-élargie)

Changement naturel ou pas? Si je reprend et pousse un peu plus loin les arguments de l'ami Mathoïdes, il existe une fonction entropie . . . un changement lent n'a pas les memes propriétés de reversibilité qu'un changement rapide.
De plus sans vouloir revenir 200 ans en arrière on est pas obligés de s'intoxiquer. Et c'est pas parce que c'est un changement que c'est forcément bien.

Un peu dans le meme genre : l'idée de "on s'en fout d'autres especes s'adapteront" : Dans un sens c'est pas faux mais perso je m'aime encore un peu et j'aimerai bien mourrir de mon vivant. En gros il me parait assez naturel de dire "on se calme un peu, il y a des solutions pour faire la meme chose sans polluer et déregler le climat qui jusqu'ici a su équilibrer les choses pour qu'on s'en sorte un minimum dans un monde pas mal hostile". On a encore des tremblements de terre, on réussira à se passer du tsunami-bonus.

Je vais pas raconter trop de conneries parce que je pense pas qu'on va tous crever dans 10 ans si on éteind pas la lumière, ou l'eau quand on se brosse les dents . . . Juste que ca va poser des problemes.


Petite déformation : je suis communiste donc j'essaie de regarder 2 ou 3 trucs de manière économique.

Si les déserts s'étendent, que les océans montent et que les catastrophes naturelles sont plus fréquentes, qui habitera sur les terres les plus sures? Regardez aux Pays-Bas, des gros entrepreneurs négocient les zones à détruire ou à garder en cas de montée des eaux durable pour investir au bon endroit (on peut prévoir grace aux systèmes de barrages et tout).

De meme considérons les OGMs économiquement : ca fait vendre des graines, ca permet à une grosse fibre de breveter du vivant (je veux pas faire chier mais si les scienteux d'il y a un ou deux siècles avaient breveté l'hémoglobine on se marrerait grave) et surtout le gène de la résistance à un désherbant permet de vendre ce desherbant ultra-violent (pour tuer tout ce qui n'est pas la plante OGM sélectionnée, le roundup par exemple) pas très très naturel cette histoire . . .
Amusons nous sur le meme sujet : mon oncle horticulteur (pas de gauche du tout, rien de comploté entre nous) me signale que le rosier et le cerisier etant de la meme famille donner un gene à l'un c'est presque certainement donner le gene à l'autre (il m'a cité d'autres plantes de la meme famille mais j'y connais pas grand chose). Supposons un instant que plusieurs OGM aient le meme gene protecteur (c'est le cas je crois parce que plus pratique, un seul desherbant à produire ou acheter selon le point de vue). Un cerisier dans le champ de mais parce qu'on a voulu faire des roses OGM ca me parait pas super pratique. Comment faire a part trouver un nouveau gene, faire un nouveau desherbant (plus puissant?) et c'est re-parti pour un tour jusqu'à la deuxieme adaptation du cerisier (l'exemple du cerisier est celui que j'ai retenu mais je suppose qu'il suffit d'ouvrir un bouquin de botanique pour trouver des exemples plus genants).


Avant de conclure : écolo ou pas, il faut etre raisonnable. Ne simplifions pas. On peut rire un peu mais globalement un écolo c'est pas juste un partisan frénétique des éoliennes. Un écolo, il me semble, pense simplement qu'il est préférable que l'Homme se tue le plus lentement possible, et se mette le moins en danger possible. On parle souvent d'empreinte écologique et je pense que c'est une bonne base pour faire un peu d'écologie : on regarde simplement combien on peut manger et on evite de manger trop souvent le plat du lendemain parce que ca va poser probleme. Ce n'est pas conservateur c'est au contraire regarder le futur. Si je reprend l'exemple de la nourriture ce n'est pas parce que tu ne veux pas manger les provisions du lendemain que tu veux conserver en l'état tes provisions.

Conclusion : on peut voir au contraire l'écologie comme dynamique. Au sein d'un monde qui impose des contraintes (physiques, biologiques, ecologiques . . .), comment on change notre mode de vie, notre mode de pensée, nos sociétés humaines pour s'adapter aux changements et aux différents besoins, tout en restant dans les limites imposées pour ne pas créer du changement sur le changement et se laisser dépasser. Se laisser dépasser n'étant pas du tout une visée progressiste puisqu'elle ne laisse que des possibilités passives de contemplation de ce qui nous arrive sur la gueule ou d'un temps béni dépassé (on est retombé sur l'immobilisme conservateur non?).

Des possibilités dynamiques, des contraintes, des solutions incohérentes en dehors des limites . . . toute la physique résumée en si peu de mots!

Est ce bien compréhensible?
A bientot
Justine
_______________________________________________
Quel bonheur de se compter de nouveau parmi vous.
Revenir en haut
Jarnac
Penseur réfléchi
Penseur réfléchi

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 71
Localisation: diverses et variées
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Sam 20 Mar - 15:12 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Mack is back in town.

Je ne suis pas d'accord avec vous tous.
1) Pour l'écologie et le communisme, M.Gauchet (que son nom soit béni, la démocratie est notre seul dieu et Marcel Gauchet est son prophète) a écrit il y a quelque mois dans Philosophie Magazine: il nous mettait en garde contre un pareil amalgame car s'il il y a dogme des deux coté il existe 3 différence fondamentale: 
-L'écologie n'appelle pas a la lutte mais bien a l'harmonie (avec le nature et les petit oiseaux vive st François d'assise)
-L'écologie n'appelle pas a changer le modernité ce n'est pas un courant réformateur au contraire elle fait plus penser au mouvement religieux avant l'an mil qui poussait leur fidèles a reformer leur meurs avant l'apocalypse prochaine, avec l'écologie c'est un armagedon prochain.
-L'écologie comme le communisme se fonde sur une base soit disant scientifique (sur la scientificité de la climatologie vois S.Galam "les scientifique ont-il perdu le nord") cependant la ou le marxisme comptait dévoiler au prolétariat et atteindre un monde sans classe l'écologie est plus dans le culte de la Mère nature avec pour effigie le globe vu de l'espace.
(J'aimerais rajouter que l'écologie est loin d'être l'opium des intellectuel  ainsi Hulot et Arthus-Bertrand n'ont pas la stature de Sartre et de Beauvoir)


2) L'écologie (et là je suis d'accord avec Justine Haflaux) n'est pas un conservatisme mais un mouvement politico-religieux annonçant l'armagedon prochain.
En effet si l'abandon par ce mouvement de gauche de l'idée de progrès pourrait faire penser a un conservatisme il n'en n'est rien.  Le mouvement écologiste prône donc au contraire non pas une reforme ou même un pas en avant mais une révolution (au sens premier et second du terme). En  en-cela il sont loin de défendre le statut-quo et ne sont donc pas des conservateurs. 
_______________________________________________
"L'existence est le récif sur lequel la pensée pure fait naufrage" S.KIERKEGAARD

"Dans la guerre tout est simple, mais le plus simple est difficile" C.CLAUSEWITZ
Revenir en haut
Dr Strangelove
Maître de la Dialectique
Maître de la Dialectique

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 809
Localisation: Plou dans la Granteu Alleumagne !
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 01:18 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

 
Citation:
-L'écologie n'appelle pas a la lutte mais bien a l'harmonie (avec le nature et les petit oiseaux vive st François d'assise)


Ah et les coup de couteaux dans les pneus des 4x4 c'est St François d'Assise ? tu vas me dire oui mais c'est que quelques brebis égarée qui font cela, mais on sait tous que ce sont les brebis égarées qui au final font ce qu'il veulent...regarde le communisme, si on ecoute "Justine", les seuls systemes communistes mis en place ne le sont pas mais des perversions du communismes comme le maoisme, le stalinisme etc... que de brebis égarées...

Tout ça pour dire que dans les faits, Si, les écolos ne sont pas des doux qui chantent avec les oiseaux.
_______________________________________________
Jack D. Ripper : Général I can no longer sit back and allow Communist infiltration, Communist indoctrination, Communist subversion and the international Communist conspiracy to sap and impurify all of our precious bodily fluids.
Dr. Strangelove: Of course, the whole point of a Doomsday Machine is lost, if you KEEP it a SECRET ??!! Why didn't you tell the world, EH?
Dr. Strangelove: Regrettably, yes. But it is, you know, a sacrifice required for the future of the human race. I hasten to add that since each man will be required to do prodigious... service along these lines, the women will have to be selected for their sexual characteristics which will have to be of a highly stimulating nature.
Dr. Strangelove: It would not be difficult, Mein Führer. Nuclear reactors could - heh, I'm sorry, Mr. President - nuclear reactors could provide power almost indefinitely.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Liquidus
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 300
Localisation: inconnue
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 20:13 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

à Lev (pardon, Justine Halflaux)

Citation:

Un écolo, il me semble, pense simplement qu'il est préférable que l'Homme se tue le plus lentement possible, et se mette le moins en danger possible.[...]Si je reprend l'exemple de la nourriture ce n'est pas parce que tu ne veux pas manger les provisions du lendemain que tu veux conserver en l'état tes provisions.



Cela, ce n'est pas de l'écologisme, mais du plus ou moins bon sens. On évitait de s'empoisonner avant l'écologie, on pensait à contrôler nos réserves avant l'écologie. Et c'est pourquoi l'écologie n'est pas dans le recyclage de déchets ou dans le fait de jeter ses emballages à la poubelle plutôt que dans la rue, mais dans un dogme politique fluctuant au grès des lobby qui les financent. Un petit exemple : à un moment (il y a à peine deux ou trois ans) l'écologie défendait bec et ongle les bio-carburants dont on sait maintenant qu'ils sont au mieux inutiles, au pire extrêmement désavantageux. Aujourd'hui ils défendent la voiture électrique, et quand on se rendra compte que les pays d'Amérique du Sud ont menti sur leur réserves en lithium il feront quoi? Ils nous vendront les voitures à air comprimé, à coup sûr... Ces lobby se servent actuellement des écolo et de leur dogme pour écouler leur production. Idem pour ces mochetés inutiles que sont les éoliennes.

Pour ce qui est du problème des OGMs, il est à la fois économique (attention au semences stériles) et scientifique (principe de précaution), absolument pas écologique...

Une dernière boutade pour la route : tu es communiste donc tu essaies de regarder 2 ou 3 trucs de manière dogmatique.


A Jarnac :
Citation:

L'écologie n'appelle pas à la lutte mais bien à l'harmonie


Tu opposes en cela communisme et écologie. Je te répondrai que plus qu'à la lutte le communisme appelle à la société sans classe... et d'utiliser la lutte pour y parvenir. Comment l'écologie va-t-elle s'y prendre pour réaliser l'harmonie? (en plus harmonie entre quoi et quoi???). Je réponds, si tu veux : par la lutte, dès lors communisme et écologie seront différents uniquement dans leurs buts avoués, mais dans la méthode, dans le fond et dans la forme ils seront remarquablement identiques... Si tu vois une pierre bleue et une pierre verte, bien qu'elles soient de couleurs différentes, elles restent des pierres.

et enfin tu fais remarquer avec raison que :

Citation:

L'écologie (et là je suis d'accord avec Justine Haflaux) n'est pas un conservatisme mais un mouvement politico-religieux annonçant l'armagedon prochain.


Ce à quoi je réponds que :

1)Le communisme comme l'écologie annonçait une apocalypse... cette apocalypse n'arrivant pas, les chefs dogmatiques du communisme ont tout fait pour qu'elle arrive, ils ont tenté de forcer l'histoire.
2)Le communisme était religieux : je t'invite à relire L'opium des intellectuels et aussi au passage L'Homme révolté d'Albert Camus (qui je le rappelle vaut un million de fois Sartre et Beauvoir réunis) et aussi L'Esprit d'orthodoxie. cette religiosité tient en l'annonce du royaume, en le partage entre bons et méchants, en une divinité à honorer (elle s'appelait l'Histoire pour le communisme),etc...
3)Tu parles de de mouvement "politico-religieux" or, tu sais comme moi qu'historiquement la plupart de ces mouvements sont devenus conservateurs, voire réactionnaires (le communisme compris).

Je rééditerai ce message dans peu de temps
_______________________________________________
Le meilleur est encore à venir!
Aime le monde!
Connais toi toi-même!
Tu es fatum!
Libère toi!
Purifie toi!
Aime!
Crée!
Détruis!
Rejette tout ressentiment!
Surpasse-toi!
Deviens celui que tu es!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Jarnac
Penseur réfléchi
Penseur réfléchi

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 71
Localisation: diverses et variées
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 25 Mar - 00:09 (2010)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ? Répondre en citant

Liquidius je te remercie pour ta réponse elle est extrêmement intéressante et tu as raison de recarder mon argument. Mais je tiens a me défendre sur certains points.


Premièrement sur l'harmonie, c'est bien évidement une harmonie avec la nature1 (donc entre l'homme et la nature). Le respect de la nature est au centre et pas le concept de lutte.


Ce qui me méne au deuxieme point , si le mouvement écologiste est en conflit avec le mouvement industriel2, si il herite en parti des reste du mouvement communiste (et de son personnel) la lutte reste une methode et non une valeur ou une inevabilité. A contrario l'écologie prefére un consensus, une révelation qui méne les pécheurs les industriels a changer leurs moeurs méthodes de productions. Ce consensus etait l'espoir ecologiste a copenhague et seul se concensus pouvait sauver le monde car au fond le réchauffement climatique n'est pas inévitable.


Enfin si le réchaufement climatique et la “destruction” du monde n'est pas inévitable la société sans classe l'est car elles la finalité de “l'histoire”. Ce qui veut dire que si l'écologie et le communisme ont des tendances religieuse certes mais elle sont bien differentes.
Le communisme c'est l'apocalypse c'est a dire un evenement destructeur qui crée un nouveau monde (les lendemain qui chante) alors que l'écologie c'est l'armageddon une destruction totale avec rien aprés de plus cette armageddon n'est pas inévitable.3 Le discours écolo n'est pas repentez vous la fin est proche mais repentez vous pour evitez la fin.




Je te rejoins cependant sur le fais que ces mouvement seront un jours débordé par la gauche et deviendront de plus en plus conservateur en voulant preserver le status-quo.
Cependant même en admetant cela si l'écologie peut devenir conservateur elle ne peut etre un conservatisme.


1C'est pour cela que j'ai fais une boutade sur st François.

2Voir A.Tourainne, Critique de la Modernité

3Et là il y une difference avec les mouvement religieux de l'an mil car pour eux c'etait bien une apocalypse.
_______________________________________________
"L'existence est le récif sur lequel la pensée pure fait naufrage" S.KIERKEGAARD

"Dans la guerre tout est simple, mais le plus simple est difficile" C.CLAUSEWITZ
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:11 (2017)    Sujet du message: Les écologistes sont-ils les nouveaux conservateurs ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum -> Recherches -> Politique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation