Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum
 
S’enregistrer
 
Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
 
Qu’est-ce que le nazisme ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum -> Les rapports -> Fiches de Lecture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jarnac
Penseur réfléchi
Penseur réfléchi

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2010
Messages: 71
Localisation: diverses et variées
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 22:04 (2010)    Sujet du message: Qu’est-ce que le nazisme ? Répondre en citant

Dans cet ouvrage Ian Kershaw, recherche la source de la naissance et du développement du nazisme.  Kershaw va donc d’abord commenter et critiquer les interprétations du système nazi avant de présenter sa pensée sur le nazisme en tant que phénomène totalitaire et en tant que phénomène fasciste.
Pour Kershaw les explications « totalitaire » du nazisme ne permettent qu’expliquer qu’une partie du problème. Le totalitarisme est un produit « idéologique » propre à l’URSS et ne pourrait s’appliquer totalement à l’Allemagne Nazie.
Les enjeux mais aussi l’organisation interne des nazis différent complètement de celle des communiste que se soit en URSS ou ailleurs, dans qu’elle mesure peut-on alors parler de totalitarisme ? D’autres auteurs ont émis des réserves quant au rapprochement totalitaire/nazisme. Notamment le fait que ce rapprochement ne peut être valable que durant la période stalinienne de l’URSS puisqu’on peut retrouver uniquement ici des similitudes comme par exemple le culte du chef.
 Ces auteurs admettent un rapprochement possible concernant la politisation de l’existence sociale en URSS et en Allemagne afin de comprendre les mouvements d’opposition dans un système total au sens où tout est contrôlé par le parti. 
Kershaw ne pensent pas que le totalitarisme soit complètement applicable au nazisme ce qu’il trouve gênant c’est surtout le rapprochement même l’amalgame que fait ce type de pensée entre Nazisme et URSS.
Kershaw critique ensuite les théoricien marxiste du nazisme qui voit se dernier avec le fascisme comme un phénomène crée par l’économie et donc capitaliste. Or le fascisme se veut une révolution fondée sur le charisme. En effet fascisme vient de fascination qui est l’effet donné par le charisme et de plus fascination donne aussi phallus ce qui permettrait un analyse freudienne du fascisme.
Pour Kershaw il n’est pas réducteur de dire que le Nazisme est un fascisme radical et au contraire qu’on ne peut vraiment le comprendre que en le mettant dans cette catégorie.
De plus il faut le comparer à  d’autres  regardant les similitudes avec le régime autoritaire de « droite » et les différences (et les similitudes) avec celle de « gauche »
C’est ainsi qu’on a pu caractériser le nazisme comme « national-socialisme ».Ce rassemblement offre aussi la chance de comprendre comment les fascismes italien et allemand se sont installés de façon durable en s’emparant du pouvoir politique en comparaison à d’autres dictatures fascistes plus éphémères. Ces conclusions ont pu 
être tirées en soulignant dans ces pays la même croyance en un régime fort et en l’utilité du pouvoir imposé par les dirigeants. 
Aussi pour Kershaw l’analyse de Hitler en tant que chef charismatique, cet « hitlero-centrisme » ne parvient pas à lui tout seul a expliquer la radicalisation du régime ainsi s’il est juste il n’est pas explicatif par lui même. 
En effet Kershaw dit «Les distinctions entre nazisme et fascisme ne peuvent être faites qu’à partir de l’étude idéologique, politique sociale et économique de l’Allemagne de l’ère industrielle et pas seulement à partir de l’examen de son chef. » Hitler a été aussi influencé par ces critères externes les mêmes qui ont pu influencer le développement du nazisme.
Enfin pour Kershaw l’interruption des masses dans la politique (comme Arendt l’a décris) combiné avec la crise politique et économique d’après guerre en Allemagne ainsi que la crise des démocratie libérales européennes sont aussi déterminante sur le nazisme que toute les autres influence vue jusque ici.
En bref Kershaw nous donne un portrait complexe du nazisme et un portrait centré sur une analyse qui n’expliquerait pas tout.
_______________________________________________
"L'existence est le récif sur lequel la pensée pure fait naufrage" S.KIERKEGAARD

"Dans la guerre tout est simple, mais le plus simple est difficile" C.CLAUSEWITZ
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Juil - 22:04 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Penseurs Tranquilles Index du Forum -> Les rapports -> Fiches de Lecture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation